J6... L'art de se rajouter des kilometres!

Publié le 19 Mai 2017

Nos affaires devant la cheminée en train de sécher, nous partons diner. La patronne très sympa nous guide dans Le menu. Emmanuel a faim ce soir il tente des haricots au boudin, voir la photo, suivi d'un plat qui ressemble à un bourguignon mais avec du taureau, specialitée de la maison. C'est très léger tout  ça... Je le suis sur Le taureau, et c'etait delicieux...et la nuit pas trop difficile.

Desolé pour les fautes de ce soir , mon clavier vit sa vie en anglais et en qwerty meme en verifiant tous les reglages ?? Ça va etre compliqué... Je fais une pause et je reviens.

De retour un jour plus tard...entre le manque de wifi et mon problème de clavier, j'ai tout résolu ce soir.

Donc nous quittons notre gîte vers 9h, la propriétaire nous a indiqué un chemin pour défendre sur Deba et éviter de remonter et perdre 45minutes par le chemin normal. Deba c'est pas terrible et nous sommes ravis de ne pas avoir dormi dans ce petit port même si historiquement c'est ici que les pèlerins arrivaient par la mer. Nous ne faisons donc que traverser le pont qui doit nous mener sur le chemin du départ. Il a encore un peu plu cette nuit et il fait frais, nous avons donc sur le dos nos vestes, mais on va attaquer pour sortir de la ville une "raide montée" qui va nous réchauffer. En fait de réchauffage c'est en eau que j'arrive en haut. On se fait environ 160m de dénivelé sur moins de 800m, de quoi faire monter en pression le cœur. Le souffle repris on suit un petit chemin puis une bon moment une petite route qui serpente le long de la côte. L'océan a repris sa forme "normale", il bouge...de gros nuages défilent et on voit la pluie passer au large, ce sera pour le pays Basque Français vu la direction du vent. Globalement on va jouer au chat et à la souris toute la journée et sur ce coup là on a eu de la chance, on est passé à travers. Hier mon guide a pris l'eau, comme le reste, et compte tenu de la meteo je l'ai rangé dans mon sac afin qu'il finisse de sécher. Je me fie donc à ma mémoire pour les indications et aux indications sur le chemin. Ce n'est bien sûr pas la meilleure idée du jour! 

Mutriku est un petit port pas loin de notre parcours, mais pas sur notre route directe, on doit viser l'ermitage Santo Cristo de Calvario, c'est à dire à un moment prendre un chemin à gauche et ne pas se laisser aller sur cette partie du chemin qui est confortable pour nous. Bref dans Mutriku, je me dis qu'on a fait une erreur quelque part, on fait une pause, on sort les guides très peu explicites, et surtout je demande la meilleure route pour reprendre le cycle normal. Résultat, un détour de 4km minimum et facile 250 à 300m de dénivelé en plus...on va le sentir en fin de journée!! Mais l'essentiel pour nous c'est de reprendre le cours normal et d'être de nouveau positionnés sur le bon chemin. D'autant que notre hôtel de ce soir est en dehors de Markina, où il n'y a rien ou pas grand chose pour dormir. J'ai donc trouvé à Etxebarria à 2km de quoi dormir, soit si on fait le total de l'étape 29km pour 23 à la base.

Heureusement le reste de la journée va bien se passer et après de belles suées et des descentes longues sur des pistes cimentées qui cassent les jambes et les pieds, nous finirons par arriver dans notre hôtel à la décoration tres particulière, faite de vieilles motos et de souvenir de courses en montagne dans une desquelles le fils du propriétaire est visiblement décédé. On a juste dû attendre plus de 30 minutes pour que quelqu'un arrive pour s'occuper de nous...l'hôtel était tout ouvert, mais vide, personne... Une bonne douche chaude et une petite bière fraîche bien méritée plus loin, nous retrouverons au restaurant pratiquement tous les pèlerins que nous avons croisé dans la journée, Anglais, Coréens, Américains, Allemands, et Français bien sur. Au menu une grosse salade de crudités et une pizza que la serveuse nous a vendu comme plantureuse et goûteuse. D'accord avec le premier adjectif, pour le second on a mangé des meilleures, mais on va pas se plaindre.

Demain, c'est à dire aujourd'hui, 25km au programme avec encore de beaux dénivelés et espérons une meteo clémente.

Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages
Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages

Des kilomètres en trop, des suées en plus, de la gadoue sur les chemins...mais de très beaux paysages

Rédigé par Pierre -Guy

Repost 0
Commenter cet article

René-yann 20/05/2017 21:59

Toutes ces photos avec du soleil et du ciel bleu au début c'était un peu suspect par rapport à tes voyages précédents, je me suis même demandé si tu était vraiment parti! Maintenant, on est certains que tu es bien sur la route de Saint-Jacques...

Boez 20/05/2017 09:28

Bonne continuation à vous deux, pour moi c'est fini, je rentre.
Cette partie de la voie du Piémont Pyrénéen est au début très riche de grande étendues de vignes en plein soleil donc, puis ressemble sur l'Ariège à Stevenson avec des sous bois.
Moi aussi j'ai eu la chance d'avoir la même rincée que vous et en même temps je crois.
Buen Camino, je continue à vous suivre.
Pierre

Nat Gat 20/05/2017 09:01

Un peu que t'as intérêt à revenir ! On veut la suite, nous !
En espérant que le temps s'améliore pour vous.
(Et c'est rapide et rigolo de cliquer sur les photos de montagnes, de panneaux, de devantures de magasins. On a l'impression de jouer et de gagner à tous les coups !)

ama 20/05/2017 09:55

ben non! ça va en décourager plus d'un de mettre des mots d'accompagnement pour Pierre-Guy, je l'ai prévenu... ça doit être pour protéger son blog de toutes intrusions massives publicitaires. Malgré qu'il y en ai beaucoup je trouve par rapport au début de la création de son blog il y a 4 ans maintenant.