J39... Puente la...journée des amis!

Publié le 9 Mai 2013

Avant de raconter la journée, il faut que je raconte un peu la soirée et la nuit à l'auberge...

Je vous avais dit que nos amis Espagnols avaient pris d'assaut la cuisine pour préparer leur repas. En fait il y avait 2 "groupes" de 5 et 7 hommes qui se connaissaient mais qui ne mangeaient pas ensembles, je pense que la taille de la cuisine ne devait leur permettre de préparer la tambouille pour 12 personnes. Donc quand le premier groupe a fini de préparer les patatas et les saucisses, le second à pris le relais pour le chorizo , le lard avec les oignons, des saucisses, etc... Près de 2h monopolisée par nos amis la cuisine... Et un boucan, on aurait cru un hall de gare tellement il parlait fort. J'ai quand même fait des incursions forcées dans leur territoire, ça les a fait rigoler et ce matin en les doublants sur le chemin, j'ai eu droit à un beau" holà Ombré, buenos dias" avec un large sourire...

Bref des que l'on a pu approcher du micro onde et de la cuisinière chacun a pu faire sa petite cuisine et dîner tranquillement mais sans partage particulier. À l'extérieur le soleil a accompagné cette fin de journée ce qui a permis à nos amis Espagnol de sortir les cartes, et ce que je décrivais comme un hall de gare plus haut, n'était rien par rapport à la partie qui se jouait dans le jardin, un spectacle à eux seuls!!

Le dortoir était plein ( 11 et non15 comme dit hier). Il était un peu tôt pour se coucher, ce qui n'a pas empêché notre Japonais ( il a un certain âge mais ce n'est pas facile de juger avec un asiatique) de se mettre dans son duvet vers 19h30 et de commencer à ronfler vers 20h15... Donc le Japonais ronfle! Et il ne sera pas le seul cette nuit... Peut être moi d'ailleurs, mais honnêtement je ne pense pas, mes sinus sont bien nettoyés ces derniers temps...mais bon on ne sait jamais. Par contre la Canadienne qui dormait à côté de moi, elle s'en est donné à cœur joie, ainsi qu'un Allemand un peu plus loin. Tout ceci nous a donné un beau concert en décalé pédant une bonne partie de la nuit. Et encore, j'avais mes bouchons dans les oreilles.

Comme toujours il faut voir le côté positif des événements, je porte un duvet accroché sous mon sac a dos et j'ai bien dormi dedans, il est confortable et chaud( presque trop) et le côté colonie de vacances avec tout le monde qui dort ensemble est très sympa.

Par contre le réveil l'est un peu moins. Nos amis Espagnols, encore eux, se lèvent tôt pour partir et arriver les premiers au gîte suivant...donc à 5h45, ils se sont levés...et quand ils se lèvent ils parlent...comme dans la journée. Donc tout le monde se réveille, merci!! J'ai bien traîné un peu dans mon duvet, mais bon la lumière est allumée, tout le,monde range ses affaires et prépare son sac, donc je me lève aussi.

L'étape du jour faisant 20km, je ne me presse pas sinon je vais arriver à la prochaine auberge avant que les précédents locataires soient levés... A 7h15 l'auberge est vide au trois quart, je n'en reviens pas. J'ai le temps de me faire mon thé tranquillement e finalement je pars pour 7h45, ce qui doit être mon heure de départ le plus tôt depuis le départ je crois.

Le chemin est large et on monte sur la Sierra del Perdon qui nous permet de voir une dernière fois les Pyrénées, mais sous les nuages. Au sommet on passe devant d'autres "Pèlerins pour l'éternité" . A partir de là on va descendre d'abord sur Uterga puis Obanos et enfin arriver à Puente de La Reina. Au cours de cette descente du côté d'Uterga, on croise les premiers Oliviers et surtout on est transporté par les odeurs des plantes aromatiques qui embaument le chemin, c'est un vrai plaisir.

Heureusement que je ne suis pas parti à 7h du matin...à 11h45 je suis devant mon auberge qui n'ouvre qu'à midi. J'en profite pour faire mes étirements... Je prends une chambre(seul pour cette nuit histoire de dormir un peu..) une bonne douche et je téléphone à Sylvaine et Éric qui sont en vacances à Saint Jean de Luz et qui m'ont fait la surprise et le plaisir de me rejoindre. On va passer une partie de l'après-midi ensemble, visiter et papoter. Ils sont aussi messagers car j'ai une petite enveloppe d'Anne-Marie avec un mot et du chocolat... Et comme les messagers ne repartent jamais à vide, je leur confie un sac d'affaires "inutiles" dont mon iPod. Comme je leur ai expliqué, je n'ai plus besoin de cet accompagnement sonore. La "musique" de mon environnement quotidien me suffit amplement, du vent aux oiseaux, du torrent ou du ruisseau aux discussions avec les pèlerins du chemins. Et j'ai même encore le temps de réfléchir...

Puente de la Reina me déçoit un peu... D'abord il pleut, la ville est soit endormie soit tout est fermé, en tous cas pas beaucoup de vie. L'église de Santiago est très belle avec un splendide portail un très beau retable( même si il n'est pas aussi grandiose que ceux de Pamplona) et surtout la très belle statut de Saint Jacques Pèlerin. On déambule jusqu'au pont médiéval du XI ème siècle à 5 arches évidées en leurs centres. Je crois qu'il y en a 2 autres sur le chemin...

Mais il est déjà l'heure de se quitter et Sylvaine et Éric reprennent leur voiture pour rentrer. Ils feront des grosses bises aux amis de Maurepas à leur retour. Je les regarde partir avec un peu de "nostalgie" mais également content d'avoir pu partager ce moment et avec eux et aussi parce que je n'ai pas terminé mon voyage...

Demain après une bonne nuit, et un buffet de crudité ce soir au dîner ( petit bonheur simple mais réel), je pars pour Estella. Étape de 23km, donc courte pour moi. Je prendrai mon temps pour me lever et pour marcher, ce soir je dors seul!!

Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.
Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.

Ici tout "respire" le chemin... Les pèlerins bien sur, l'histoire qui a marqué cette terre et que l'on retrouve tout au long du parcours et qui continue aujourd'hui à travers une organisation et un "business" bien rodé, mais sans tromperie.

Rédigé par Pierre -Guy

Repost 0
Commenter cet article

ama 10/05/2013 02:49

j'aurai le droit à ma bise des Zittel alors à mon retour aussi... Ils t'ont fait la surprise et cela a dû te changer un moment des pèlerins habituels croisés sur ta route. Quoique nous sommes tous tes pèlerins à travers ton blog depuis ton départ!!! bisous et dors bien cette nuit.

Pierre-Guy 10/05/2013 17:57

Tu auras une bise de ma part, mais tu pourras aussi leur en faire une grosse pour avoir jouer les messagers, aller/retour...
Bisous

Les zit 09/05/2013 22:35

Contents d avoir partagé ce moment avec toi et de te trouver en pleine forme et serein. Bonne continuation. Bises

Pierre-Guy 10/05/2013 17:56

Merci à vois d'avoir pris de votre temps pour venir me voir. Et en plus il pleuvait!!
Bises