J48... Fonction séchage à froid!!

Publié le 20 Mai 2013

Les deux étapes qui suivent vont être longues et sûrement fatigantes, surtout si la météo s'en mêle. Juste 3° ce matin dans Burgos en partant mais à l'abris du vent. Par contre pour le moment le ciel est dégagé, c'est déjà ça.

L'étape du jour ne va pas être palpitante, une dernière église en sortant et rapidement on attaque la "Meseta". C'est un plateau entre 700 et1000m d'altitude et qui va durer près de 200km. En été et même au printemps il y fait très très chaud, en hiver un vent glacial vient balayer ce plateau. Je vous laisse deviner l'option du jour!! Avec toujours en vue la Sierra sur notre droite qui a pris encore un peu de neige cette nuit...

Quant au chemin, au début carrossable et de bonne qualité pour la marche, il se transforme rapidement en champ de boue impraticable. Il faut soit faire le funambule avec les bâtons en marchant sur les bords, soit passer carrément dans les cultures, on ne peut pas faire autrement sans bottes...et encore des cuissardes!

En fait de trois étapes j'en ai fait deux, ceci explique la longueur. Mais le découpage est difficile quand on ne connait pas et surtout l'hébergement incertain car depuis Burgos il y a beaucoup plus de monde. Des Allemands sont arrivés en groupe et surtout les Espagnols sont dans leur "pré carré" avec un mois de mai qui est traditionnellement un mois de marche sur le chemin pour eux. Du coup, eux font des réservations et tout est vite rempli.

Toute la matinée le vent va souffler, avec l 'avantage qu'il pousse les nuages et qu'il ne pleut pas et au moins j'arrive sec. Comme il n'y a pas grand chose à voir sur la Meseta, je file vite jusqu'à Hontanas pour trouver un gîte. En chemin je rejoint Serge qui s'arrête aussi à Hontanas.

A l'auberge tout est déjà plein pour les chambres individuelles, j'essaye en face et j'en trouve une mais pas pour Serge, qui en trouvera une en arrivant à la seconde auberge. Une famille Espagnole est là pour fêter l'arrivée d'une marcheuse qui vient de Burgos. Je dis bien une marcheuse et pas une "pèlerine" car pour fêter sa marche ils sont rentrés le soir à 2h du matin en réveillant tout le monde dans le petit hôtel...et le matin à 7h il n'y avait personne au petit déjeuner...petits joueurs!!

Comme dans ce village au milieu de rien, il n'y a rien a faire ou visiter, j'en profite pour faire une petite sieste et surveiller la météo à la télévision. Je deviens un pro du zapping pour écouter en boucle sur toutes les chaînes ce qui va tomber. Et c'est pas brillant...ils ont fermé des routes à 600m d'altitude car les routes étaient impraticables à cause de la neige. J'ai vu des gamins faire des batailles de boules de neige, les pieds dans 30cm de neige fraîche...il neige au nord de Santiago... Et sur tout le trajet entre moi et les prochaines étapes, c'est pluie et froid... Rien que du bonheur!!

Bon j'arrête de me plaindre et j'éteins car demain j'ai 35km a faire pour rejoindre Fromista et ça va être sport je le sens...

Pas grand chose à voir et a montrer sur cette étape si ce n'est la "misère" du chemin...et mon petit hôtel.
Pas grand chose à voir et a montrer sur cette étape si ce n'est la "misère" du chemin...et mon petit hôtel.
Pas grand chose à voir et a montrer sur cette étape si ce n'est la "misère" du chemin...et mon petit hôtel.
Pas grand chose à voir et a montrer sur cette étape si ce n'est la "misère" du chemin...et mon petit hôtel.
Pas grand chose à voir et a montrer sur cette étape si ce n'est la "misère" du chemin...et mon petit hôtel.
Pas grand chose à voir et a montrer sur cette étape si ce n'est la "misère" du chemin...et mon petit hôtel.

Pas grand chose à voir et a montrer sur cette étape si ce n'est la "misère" du chemin...et mon petit hôtel.

Rédigé par Pierre -Guy

Repost 0
Commenter cet article

Nat (et Richard) 20/05/2013 15:50

Effectivement les chemins n'ont pas l'air bien praticable ! ça doit être bien fatigant de marcher dans ces conditions...
Je m'y perds un peu, mais soit tu es encore, soit tu y es passé hier, en tout cas, tu as sûrement visité l'église de Fromista et ses beaux chapiteaux...
Pas d'inquiétude, à partir de Léon je vais me calmer car je ne connais plus le chemin (nous étions remonté sur Oviedo et revenu par la route du nord sur Bilbao). Mais nous connaissons Saint Jacques pour y être aller depuis Porto...
Et courage pour la météo.

Pierre-Guy 20/05/2013 21:04

J’ai zappé la visite de Fromista car quand j'ai voulu sortir, il est tombé une averse de grêle...et après une heure de pluie. Pendant ce temps je me battais avec le serveur de l'hôtel qui a d'ailleurs gagné puisqu'il m'a jeté comme un malpropre