J49... Les funambules...

Publié le 20 Mai 2013

Il a plu une bonne partie de la nuit, et ça continue le matin en partant. Il va falloir que je trouve une pharmacie d'ouverte lundi car j'ai mal à la gorge et du mal à déglutir...pas bon signe. Ibuprofene aidant ça va aller mais il ne faudrait pas que ça se dégrade. Entre le vent, le froid et la pluie, je résiste mais je ne suis plus équipé pour cette météo. La fatigue joue aussi pour une part non négligeable.

Bref ce matin tout le monde à enfilé les scaphandres et se retrouve sur le chemin. Enfin "chemin" faut le dire vite. "Chemin du matin, Pèlerin chagrin", ce n'est plus qu'un infâme bourbier, un parcours du combattant pour Zombie équilibriste... Je me suis rattrapé 4ou5 fois je ne sais pas comment sur mes bâtons qui m'ont sauvé d'un plongeon funeste dans ce marigot... Autant vous dire que la priorité est à la prudence et à l'équilibre. Et quand enfin on "touche" un bout de goudron, tout le monde soupire de soulagement...enfin une bonne route bien dure, même si le ciel nous tombe encore sur la tête!

Après le Couvent de San Anton, on arrive à la ville de Castojeriz, toujours couronnée par les ruines d'un ancien château fort, une curieuse tête de mort sur les murs d'une des églises de cette ville (toujours 3 ou 4 minimum...).

Si la pluie s'est arrêtée de tomber c'est pour mieux nous montrer la petite côte à passer pour atteindre le plateau qui se promène à 900m, 12% quand même...et pour la descente ce sera même 18%...merci les tendons...

De l'autre côté on découvre une jolie vue sur la suite de la Meseta et sur le chemin qui s'en va au loin. On traverse un pont médiéval pour entrer dans la Province de Palencia et continuer à suivre cette piste qui serpente entre les cultures de ce grenier à céréales d'Espagne. On finira notre étape et l'arrivée à Fromista en longeant le canal de Castille et ses écluses. J'imagine bien cette marche avec un beau soleil et de la chaleur...ce doit être très agréable.

Quoique on a de la chance Serge (que j'ai rejoint) et moi car on arrive sous le soleil au terme de cette journée de marche qui fut longue et éprouvante. Je suis fatigué aujourd'hui et j'ai besoin de me reposer. Le serveur de l'hôtel me plantera plusieurs fois et ni les photos ni les journées ne sont prises en compte, et ça m'agace de recommencer 3 fois les mêmes choses...

Les deux jours suivants seront des petites journées, histoire de reposer les muscles et les tendons. Et si en plus la météo qui semble vouloir être plus clémente s'y prête on pourra même dormir en marchant!!

Une journée à travers la Meseta et ses différents aspects.
Une journée à travers la Meseta et ses différents aspects.
Une journée à travers la Meseta et ses différents aspects.
Une journée à travers la Meseta et ses différents aspects.
Une journée à travers la Meseta et ses différents aspects.
Une journée à travers la Meseta et ses différents aspects.
Une journée à travers la Meseta et ses différents aspects.
Une journée à travers la Meseta et ses différents aspects.
Une journée à travers la Meseta et ses différents aspects.
Une journée à travers la Meseta et ses différents aspects.
Une journée à travers la Meseta et ses différents aspects.
Une journée à travers la Meseta et ses différents aspects.
Une journée à travers la Meseta et ses différents aspects.
Une journée à travers la Meseta et ses différents aspects.
Une journée à travers la Meseta et ses différents aspects.
Une journée à travers la Meseta et ses différents aspects.
Une journée à travers la Meseta et ses différents aspects.
Une journée à travers la Meseta et ses différents aspects.

Une journée à travers la Meseta et ses différents aspects.

Rédigé par Pierre -Guy

Repost 0
Commenter cet article

kitine et Bruno 20/05/2013 21:12

Eh bien mon pauvre Pierre Guy, je suis de tout coeur avec toi....au sec. Quelle galère ! Tout le monde sature, on a vraiment envie de soleil, on ne joue plus à cache-cache, ça suffit.
Nous t'embrassons très fort. Bonne continuation, tu as l'air d'avoir le moral quand même !
Bonne nuit!

Pierre-Guy 20/05/2013 22:17

Le moral est au beau fixe, pas de soucis pour ça. Et comme on ne peut rien contre la météo, je fais avec!
Bises

Nat (et Richard) 20/05/2013 17:17

Oh le petit rusé qui met discrètement en ligne 3/4 commentaires... Mais je suis là, tapie derrière mon écran, guettant le moindre signe sur ce blog !
Je me demandais justement si tu avais les vetements adaptés à un tel temps ? Ici il a plu toute la journée, le jardin est très beau avec toutes ses nuances de vert... mais pour toi vu la température, ça doit être l'enfer...heu, oui, la comparaison est hardie mais elle m'amuse bien.

Pierre-Guy 20/05/2013 18:32

L'essentiel c'est que cela te fasse rire!! Mais moi aussi ne t'inquiètes pas...
J'ai complété quelques commentaires et photos. Burgos est un peu plus long à charger
Bises