J56... Mauvais choix, une journée pour rien!

Publié le 26 Mai 2013

Pas de départ matinal aujourd'hui, pas de sac à boucler ni de crème à se mettre sur les pieds... Une bonne nuit de repos, pour une journée à ne rien faire. En fait cette journée ne sert à rien et j'aurais dû marcher ne serait-ce qu'une demie étape histoire de bouger et de changer à minima de ville. Mais quand j'ai fait ma route je ne pouvais pas prévoir, et à trop prévoir à l'avance, on peut faire des erreurs. Il me semblait qu'après 4 semaines de marche non stop cette journée "off" serait utile. Or ce matin je n'avais qu'une envie, c'était de partir marcher...

En plus la ville ne présente aucun intérêt, sauf le pont que je vous ai montré hier. Pour le reste c'est un village avec des auberges pour pèlerins, des bars pour prendre son café et deux boutiques pour acheter de quoi se restaurer en chemin.

Mon hôtel qui non seulement est un peu excentré, ne présente pas un charme fou, vous verrez la photo, et encore je ne donne pas sur la station service mais côté champ, ce qui est l'aspect positif de la situation, car il faut toujours trouver le côté positif...

Après avoir trainer dans ma chambre, je pars vers 10h faire "un tour en ville". Il est beaucoup trop tôt, il n'y a personne sauf des pèlerins en partance pour la prochaine étape, et j'ai la sensation d'être "oublié"... En me promenant j'arrive à faire 30 minutes de marche, et j'ai vraiment tout vu. Quelques courses pour mon déjeuner et je vais prendre " uno café con leché, grande por favor", au moins ça me fait passer le temps...

Avant d'en finir avec le blog du jour, je vais en profiter pour revenir sur Léon et la visite de la cathédrale pour une explication "technique" sur les vitraux.

Dans la construction gothique, chaque chose à sa place et rien n'est laissé au hasard surtout dans les cathédrales. L'implantation des vitraux et les thèmes qu'ils abordent sont ordonnancés de la façon suivante.

Au-dessus du cœur qui est toujours orienté à l'Est, nous trouvons les représentations de la vie de Jésus, être de lumière, de renaissance et de vie qui tous les jours éclaire le monde.

Sur le côté Sud, on va trouver des vitraux représentants la vie des saints et des apôtres. Ils ont connu Jésus, ils reçoivent sa lumière. Les couleurs utilisées sont chaudes et lumineuses. On peut trouver sur cette façade des rosaces qui aborderont les mêmes thèmes.

Sur le côté Ouest, en général l'entrée principale de la cathédrale, on va trouver la rosace principale qui va recevoir le dernier soleil, la dernière lumière du jour et éclairer une dernière fois le cœur de la cathédrale. On y trouve souvent des représentations de La vierge Marie et des anges.

Enfin sur le côté Nord, on trouvera des représentations des prophètes qui ont préparé le monde à la venue de Jésus mais qui ne l'ont pas connu. Ils ne peuvent donc pas "bénéficier" de sa lumière. Les couleurs utilisées pour leurs vitraux seront le plus souvent des couleurs froides comme le bleu et le rouge par contraste avec ceux qui leur font face au sud.

Je crois que je n'ai rien oublier de la leçon reçue au cours de cette visite.

C'est tout pour aujourd'hui. Demain 26km au programme pour rejoindre Santa Catalina de Samoza en passant par Astorga. On va commencer à monter pour attaquer les deux cols de la semaine.

Bon dimanche.

On fera mieux demain...je ne peux pas inventer des paysages qui n'existe pas!!
On fera mieux demain...je ne peux pas inventer des paysages qui n'existe pas!!
On fera mieux demain...je ne peux pas inventer des paysages qui n'existe pas!!
On fera mieux demain...je ne peux pas inventer des paysages qui n'existe pas!!
On fera mieux demain...je ne peux pas inventer des paysages qui n'existe pas!!

On fera mieux demain...je ne peux pas inventer des paysages qui n'existe pas!!

Rédigé par Pierre -Guy

Repost 0
Commenter cet article

C+E 27/05/2013 20:55

Ca voyage beaucoup sur ce blog, impressionnant !
1.417, on dirait un nombre ésotérique, le demi-frère de pi ou quelque chose comme cela.
En tous cas cela fait exactement 33,582178 marathons... pas mal faut-il bien reconnaître.
Sinon tu nous parle d'un certain Jésus qui a la lumière si j'ai bien compris. Ecoute, on est content pour lui, mais ce n'est pas non plus extraordinaire de nos jours. Peut-être que si chez les très très gentilles espagnoles.
Grosses bises

Pierre-Guy 28/05/2013 16:04

Alors celle là (Jesus qui est connecté au reseau EDF en gros...) franchement j'y avais pas pensé... Quant aux gentilles Espagoles, c'est pas la peine d'énerver Anne-Marie...
Bises

Ama 27/05/2013 21:17

où ça les gentilles espagnoles ?

Nat (et Richard) 27/05/2013 20:22

Hé ! Hé ! Figure toi que j'ai fait mon DEA sur les vitraux de Saint Florentin...
Je me suis demandée quand j'ai vu ton programme pourquoi tu avais choisi de faire une halte ici. Mais tu ne pouvais pas prévoir à quel moment tu aurais besoin d'une journée "off" et dans un lieu plus riche comme Léon, tu te serais fatigué à visiter la ville, non ?
Cela t'a permis de méditer autrement !
Bonne reprise demain !

Nat ( et Richard) 28/05/2013 20:52

Astorga ?! Y a du Gaudi... comme à Léon d'ailleurs !

Pierre-Guy 28/05/2013 16:01

Bon au moins j'espère que je n'ai pas dit de bêtises.... Non je ne savais pas a quoi correspondait Hospital de Orbigo. Manque de préparation de ma part. Avec du recul bien sur je serais resté à Léon, ou tout simplement j'aurais fait une demie étape jusqu'à Astorga.
Bises

Claude et Philippe 27/05/2013 07:50

Bonjour Pierre-Guy,
Nous t’avons quitté (le 1er mai) pour notre voyage en Chine et nous voici revenus à Sceaux depuis quelques jours. Les communications wifi n’étaient pas toujours aisées et la lecture de tes aventures était plutôt décousue. Alors, de retour nous nous sommes fait plaisir en te relisant intégralement de J.30 à J56.
Nous saluons la ténacité dont tu fais preuve à poursuivre ce chemin contre vents et pluies et … neige, le manque de confort et les péripéties dont tu nous parles avec humour et tous les petits bonheurs simples suscités par un joli paysage ou une rencontre surprenante et nous croyons que tu es en train de réussir ton challenge, celui que tu t’étais imposé.
En Chine, c’est avec fierté que nous évoquions ta longue marche avec nos compagnons de voyage.
Nous te souhaitons pour 300 derniers kilomètres : du soleil, un peu mais pas trop de chaleur et encore de belles découvertes à nous faire partager.
Nous t’embrassons.
Claude et Philippe

Pierre-Guy 28/05/2013 15:58

Merci à vous deux, il faudra nous raconter aussi votre périple en Chine, voyage autrement surprenant sûrement que ma balade Ibérique.
Bises à vous deux

Ama 27/05/2013 21:17

et bien vous aussi, Claude et Philippe, avez plein de courage pour avoir lu PG de J30 à J56. Cela montre également que Pierre-Guy n'écrit pas son blog que pour lui. Ça fait plaisir ! Vous nous raconterai ce voyage en Chine... bises

Maryse 26/05/2013 22:01

Muscles et tendons doivent être heureux de cette pause dominicale!
Pendant que tu faisais la sieste je suis allée voir la Gioconda de Ponchielli à l'Opéra Bastille(très bel après-midi)
Merci Pierre-Guy pour les explications relatives aux beaux vitraux.
Bises

Les zit 26/05/2013 20:35

Cette journée t a fait du bien quand même va ! Elle était sûrement nécessaire surtout pour mieux repartir demain. Moi je vais faire 7800 km en un peu moins de 12 h .... Mais en avion. Mes prochains messages si je peux viendront de Jamaïque. Nous t embrassons. Gros bisous de nous 4

Pierre-Guy 26/05/2013 21:03

Ah oui là on ne noue pas dans la même cour...
Bises à tous

Jocelyn 26/05/2013 14:50

Quelle "étape honorable", surtout pour les "marcheurs à voiture"... Tu trépignes, tu trépignes, mais tu verras que ton organisme te sera reconnaissant pour ce repos bien mérité. Au fait, tu en es à combien de km parcourus? J'ai l'impression que tu approches à grand pas de St Jacques...
Bonne poursuite. Amitiés. Jocelyn

Pierre-Guy 26/05/2013 16:01

Sûrement, je viens de faire une sieste de 2h... Et j'en suis exactement à 1417km!! J'en crois pas le compteur...
Amitiés