J66... Profiter jusqu'au bout!!

Publié le 5 Juin 2013

C'est une belle journée qui se profile, la météo annonce 26° dans la journée et cela fait bien longtemps que je n'avais pas pu partir directement en teeshirt. Comme hier, on va un peu slalomer avec la nationale, mais surtout on va se promener à travers la forêt, dans des petits chemins ombragés et pouvoir apprécier tranquillement cette fin de voyage.

Et comme tous les jours, il y a le temps du papotage avec les amis du chemin. Cette forme de convivialité spontanée va sûrement me manquer à mon retour. Je m'imagine bien disant bonjour à tous ceux que je rencontre dans le train ou en faisant des courses et leur demandant comment va la vie aujourd'hui... Je pense que je me fais enfermer au bout de 2 jours!!

Et pourtant, c'est tellement agréable de demander des nouvelles, de donner quelques encouragements ou conseils. Les deux personnes sur la photo viennent de la Meuse si j'ai bon souvenir. Quand je les ai rencontré bien avant Burgos, ils ne pensaient pas pouvoir aller plus loin que Léon au maximum. Et puis, jour après jour, encouragement par encouragement, quelques conseils pour les tendons, un peu de volontarisme...et ce matin ils étaient "tout sourire" à l'idée que demain ils touchaient au but. Rendez-vous est pris pour la cathédrale à 12h pour la messe des pèlerins et surtout l'encensoir géant qui se balance au-dessus de toute monde.

Jusqu'au bout on rencontre de nouvelles personnes avec qui on engage la discussion. Ce matin c'était avec deux jeunes Suissesses de Vevey à côté de Montreux sur le lac de Genève pour ceux qui ne situe pas ( siège de Nestlé monde...). Elles ont au maximum 25ans, elles sont sportives et elles avaient 15 jours de vacances, alors elles sont venues faire le chemin depuis Léon jusqu'à Santiago. On a échangé sur le pourquoi, le comment, les rencontres...rien que des banalités me direz vous, mais c'était naturel et sincère. Et puis on se quitte là, et on se reverra peut-être demain ou pas...Buen Camino!!

Il fait chaud aujourd'hui et ça se sent, non seulement parce que je bois plus, mais aussi et surtout parce qu'en traversant les forêts d'Eucalyptus, ça embaume, plus de problème de bronche... La chaleur qui nous a manqué ces derniers jours fait remonter des odeurs d'épices de la terre, c'est très présent partout où on passe. Et toujours ces chemins couverts qui laissent juste passer les rayons nécessaires du soleil pour être bien. Et je vous promets que même si mes jambes et mes pieds en ont assez, je me sens bien dans cette nature.

Mais comme tout à une fin, la réalité nous rattrape juste avant la fin de l'étape...Le bruit de réacteurs poussés pour le décollage nous confirme que nous longeons l'aéroport de Santiago caché derrière une barrière d'arbres. Une dernière côte pour arriver à Lavacolla et je rejoints mon hôtel. Pour ma dernière nuit sur le chemin, je me suis un peu plus gâté que les autres jours, et ce soir je dormirai dans un grand lit.

Le temps d'une bonne douche bien chaude comme toujours, et je descends déjeuner d' une salade. Ici le restaurant se remplit vers 15h , l'heure Espagnole. À mon arrivée dans le restaurant, je suis invité par trois dames à me joindre à elles pour déjeuner ensemble. Elles sont Sud-Africaines de Johannesburg, 3 amies parties de Sarria, dont une n'est pas une "experte" de la randonnée et qui ne savait pas ce qu'elle serait capable de faire. On a parlé du chemin bien sur, des motivations des uns et des autres, des rencontres, du désert, de l'Afrique du Sud...pendant près de 2heures on a échangé comme si on était de "vieux amis". Cette spontanéité est presque une révélation pour moi, c'est une part de la magie de ce chemin que j'espère conserver à mon retour. Comme elles font partie de mon chemin et de mon blog, je leur donne le lien afin qu'elle puisse lire et peut-être apprécier les photos de mon voyage.

Mais avant je vais me préparer pour demain, car Lavacolla était le village où le pèlerin devait faire une toilette complète dans la rivière ( merci on a des douches maintenant ) pour être digne de rentrer dans la cité de Saint Jacques. Je voulais trouver un coiffeur/barbier pour être encore plus présentable, mais dans ce village rue, il n'y a rien. Je verrai demain après midi dans Santiago, même si je serais déjà rentré dans la ville...

Une petite étape de 10km pour rejoindre les portes de Saint Jacques, mais tellement d'émotion pour conclure ce voyage...

Des sourires, du soleil, des senteurs et des rencontres...Buen Camino
Des sourires, du soleil, des senteurs et des rencontres...Buen Camino
Des sourires, du soleil, des senteurs et des rencontres...Buen Camino
Des sourires, du soleil, des senteurs et des rencontres...Buen Camino
Des sourires, du soleil, des senteurs et des rencontres...Buen Camino
Des sourires, du soleil, des senteurs et des rencontres...Buen Camino
Des sourires, du soleil, des senteurs et des rencontres...Buen Camino
Des sourires, du soleil, des senteurs et des rencontres...Buen Camino
Des sourires, du soleil, des senteurs et des rencontres...Buen Camino
Des sourires, du soleil, des senteurs et des rencontres...Buen Camino
Des sourires, du soleil, des senteurs et des rencontres...Buen Camino
Des sourires, du soleil, des senteurs et des rencontres...Buen Camino

Des sourires, du soleil, des senteurs et des rencontres...Buen Camino

Rédigé par Pierre -Guy

Repost 0
Commenter cet article

cricri et jeannot 08/06/2013 00:00

Nous étions un peu retard pour te lire, mais nous avons bien rire, en t'imaginant dire bonjour à tous les habitants de Maurepas .
Félicitations pour cet exploit, nous sommes fiers de toi.

Jean-Paul 06/06/2013 16:30

Quelle émotion ! Et ça finit en beauté et sous le soleil. Elle est loin la Beauce sous la pluie et dans le froid. Te voilà différent et en même temps plus authentiquement toi-même. Bon retour. Bises.

Alain C 06/06/2013 14:59

Bonjour Pierre-Guy,
que te souhaiter en cette dernière étape?
Une autre façon de continuer le chemin, avec les tiens (car je ne crois pas qu'ils t'aient jamais quitté)?
Il n'y a que des étapes, plus ou moins marquées, et sans doute jamais d'arrivée.
Peut-être seulement des moments de plus grande proximité d'un but qui se renouvelle quand on croit l'atteindre. Quel bonheur d'avoir toujours une route!
Bonne route, donc, pour la suite et à bientôt
Bien amicalement
AC

De Nice la malice ... 06/06/2013 11:20

Te voilà pratiquement au bout de ton chemin... C'est magnifique Pierre-Guy !!!
Tu seras très riche avec toutes tes pensées, images, rencontres que tu as pu faire.

J'ai deux photos en tête qui m'ont marqué, une le premier jour du côté de Dourdan quand tu t'éloignes seul face à cet océan Beauceron sans relief, "l'océan" que te propose ton chemin, l'autre que tu viens de faire avec cette lumière au bout de chemin... Peut-être des symboles bien qu'il me semble que tu l'as vue depuis longtemps la lumière sur ton chemin à te lire... Ne serait-ce déjà au début avec tes ampoules !!!! :-))
Sûr que cette journée sera très particulière avec ces"petits" derniers kms que tu voudras peut-être faire durer pour en profiter à 200%. Que du plaisir !! BRAVO !!!
Bonne retrouvailles avec Anne-Marie, au plaisir de te retrouver, merci pour ce magnifique blog.
Denis.

Ama 06/06/2013 10:45

Tu peux être fier de toi !

Alain Z 06/06/2013 07:50

On s'y croirait vraiment... Jusqu'aux odeurs ! Tu vas pouvoir te reconvertir en conteur...
Encore toutes nos félicitations pour cette exploit (qui en est vraiment un !!) même si ta modestie te pousse à ne pas le reconnaitre comme tel !
Juste pour rappel :Il y a 19 ans, jour pour jour, nous étions réunis. De mémoire, tu avais déjà de l'endurance sur la piste de danse ;-)

Brigitte et Eric 06/06/2013 07:39

Bravo pour cette formidable aventure.Merci de nous avoir fait partager ta route.Nous serons heureux de te retrouver bientôt sur Maurepas .Nous te souhaitons une belle et heureuse arrivée sur St Jacques et de joyeuses retrouvailles avec Anne-Marie.

Les Zit 06/06/2013 00:28

doit on dire bon courage pour la dernière étape ? car elle est toute petite par rapport à tout ce que tu as parcouru !
Respect Man c'est comme ça qu'ils disent ici ! yeh man
big bisous et pressés de te revoir sur nos chemins maurepasiens que tu puisses nous raconter de vive voix tout ce que tu as vécu.

DOM 05/06/2013 23:44

Je ne dirais que 3 mots...BRAVO, BRAVO, BRAVO....

René-Yann 05/06/2013 23:22

L'homme qui marche aime écrire dans la poussière des chemins
Un pas après l'autre, il paraphe l'espace qu'il acquiert et cède à la fois,
Poète, l'inspiration ne lui fait jamais défaut
L'homme qui marche est son propre conquérant...

Frank (P) 05/06/2013 22:44

Tu l'as fait !
Je me remémore notre dernière entrevue chez Brigitte: 1800 km, ça paraissait tellement dingue. Et voilà, c'est fait. Comme beaucoup, j'ai suivi presque au jour le jour tes péripéties et de se dire que c'est fini, ben ça fait tout drôle. Au plaisir de te revoir, transformé sans doute et sûrement tellement reposé intellectuellement.

Nat (et Richard) 05/06/2013 22:16

C'est curieux. J'ai un peu la gorge qui se noue à l'idée que demain c'est la fin de l'aventure. Je m'étais bien habituée durant ces deux mois à suivre quasi tous les jours tes étapes, me remémorer ce qu'il y avait à y visiter, lire tes rencontres et découvrir tes photos. Merci encore de nous avoir fait partager cette formidable expérience.
Je serai en plein boulot demain quand tu découvriras à St Jacques mais il y a aura bien un moment où je vais t'imaginer arrivant sur le grand parvis de la cathédrale. Anne-Marie, je penserai aussi à toi volant vers ton amoureux demain soir...
Bon, je prépare les kleenex pour demain, car me connaissant, je vais surement verser ma petite larme à la lecture de ton dernier commentaire !
Dis, tu recommences quand ???

Nat (et Richard) 05/06/2013 22:48

Un symbole à voir dans ce débarquement à St Jacques un 6 juin ?

Ama 05/06/2013 21:17

quelle magnifique photo ce chemin dans l'ombre et au bout la lumière... c'est exactement à ça que je rêve depuis 2 mois et demi : te retrouver. Les amis sont là pour m'accompagner l'une à la gare, l'autre jusqu'à Orly. Tout le monde ressent l'excitation de la fin de ton voyage et moi, je te dis à demain soir à 22h00 à Santiago De Compostela.

Lelyon 05/06/2013 20:55

L'émotion sera immense à l arrivée .....bravo pour tout ce chemin parcouru et le partage de ton périple. Demain ce sera la horde des pèlerins à l'arrivée et la file d attente pour obtenir la Compostella. Bien amicale ment
Marité
Ola pérégrino, ça va te faire tout drôle ,en même temps, arriver et se rendre compte que c'est fini, ça secoue. Félicitations, on a suivi tout ton périple, dommage que le début ait été difficil, mais tu t'es quand même fait plaisir après. Marité et moi, sommes en préparation, notre départ est prévu pour le 5 août, ce sera mon troisième périple, nous allons emprunter le chemin de Vezelay, puis le chemin de la mer jusqu'à Fisterra.
À bientôt. Buen camino
Jacques

henri et flo 05/06/2013 20:42

Bon et bien c'est la fin du voyage ... avec le soleil (ici aussi). C'est sûr que par chez nous ce n'est pas cigogne, églises et fourmis .... quoique avec le retour du soleil les petites bêtes sont sorties de leur cachette.
Demain on met ta moitié dans le train et on attend ton reporting ....
Profite bien de ces derniers instants
H&F

Maryse 05/06/2013 20:41

Chacun son chemin( imposé ou choisi...) pour tenter d'atteindre l'e(E)ssentiel). Merci encore Pierre-Guy pour ton invitation à partager ton blog, tour à tour, empreint de gravité et de légèreté, d'amour et d'humour, d'amitié et de beauté! Bravo pour les kilomètres parcourus et ton astreinte épistolaire quotidienne! Ne te laisse pas distraire par la joie d'arriver: prends bien soin de toi jusqu'au bout! Hasta pronto! Bises.