J12... 19 Mai.

Publié le 23 Juin 2014

Mauvaise "surprise" en se réveillant ce matin, il pleut , il y a du vent et on est dans le brouillard. La journée s'annonce difficile. On se prépare donc en conséquence pour protéger le haut c'est à dire le sac à dos avec sa protection et le poncho. Avec ce temps, le groupe de randonneurs attend un peu en espérant une éclaircie, qui ne viendra pas aujourd'hui... Donc on part les premiers à 8h30 pour un parcours théorique de près de 6h en se disant que plus vite on arrivera plus vite on pourra sécher!!

Dès le départ on attaque la montée du col sous le vent et la pluie, il fait déjà froid et ce n'est qu'un début. Le sentier monte pour atteindre l'arête faîtière, puis on grimpe "les raides contre-forts" de la Punta Cappella jusqu'à 2050m. Le poncho qui est sensé nous protéger se transforme en handicap dans ces conditions météorologiques...il s'envole et nous passe par dessus la tête. Et comme on doit faire un peu de "varappe" pour passer d'un coté à l'autre de ma crête, ça devient même dangereux.

On va rester près de 3h, on marche au ralenti, entre col et crête à près de 2000m. La température avec la pluie et le brouillard ne dépasse pas le 5° et avec le vent, la température ressentie doit être proche de 0°, ça pique les mains qui sont violettes, ça me rappelle le col de "La Cruz del Ferro" l'année dernière que j'ai passé sous la neige également... Peu le temps et l'occasion de prendre des photos aujourd'hui, il pluet trop et on est rincé, et ce n'est qu'un début.

On essaye bien dès que l'on peut d'accélérer le pas pour arriver le plus tôt possible et avoir du temps pour faire sécher nos affaires. Mes chaussures se sont transformées en bassine et je patauge!! On descend un peu jusqu'à 1525m et on passe dans une forêt de hêtres et du coup on est un peu protégé de la pluie. Malheureusement ça ne dure pas et on remonte par une "raide montée " en lacets pour de nouveau marcher sous l'arête faîtière de la Bocca di punta Mozza vers 1800m et donc dans le vent et la pluie...et comme on est pas encore assez haut, on continue sur un plateau rocheux qui n'en finit pas et qui nous mène à 2000m à Bocca di a Furmicula, joli nom n'est-ce pas?

Entre le froid, l'humidité, le genou d'Emmanuel, on a qu'une hâte, celle d'arriver au refuge qu'on finit par entrevoir après une dernière descente, toujours trop longue... Nous sommes les premiers randonneurs et on en profite pour , après avoir allumé un poêle poussif et souffreteux, et tenter de faire sécher ce que l'on pourra!! En général, ce qui est très mouillé on égoutte dehors et on rentre les affaires après. Avec ce qui tombe ce n'est pas la peine d'essayer, tout au-dessus du poêle est la seule solution...Pas de douche aujourd'hui, on l'a prise en marchant toute la journée, juste le temps de se sécher et de se changer. Vers 17h d'autres randonneurs rescapés de la tempête du jour arrivent. Le refuge n'est pas bien grand et bien et pas très bien conçu et bien sur ce soir on va afficher complet...On s'entasse et il y a de l'eau partout. Avec le chauffage minimaliste que l'on a, la température extérieure et le vent, il ne fera pas bien chaud cette nuit dans le refuge. On mange tôt car à tour de rôle pour occuper le fourneau et la table. Il faut qu'on se repose et qu'on reprenne des forces car la journée de demain sera longue et difficile pour rejoindre ASINAU. On a pas encore décidé de l'itinéraire qui dépendra de la météo. Soit on fait une boucle qui nous oblige à descendre par Matalza ce qui est le nouveau parcours et qui fait plus de 8h30 de marche, soit on passe par le chemin original qui passe par les crêtes mais que les bergers ont "neutralisé" sur la première partie, donc risque de se perdre, qui ne fait plus que 7h30. Sauf que si on voit rien comme aujourd'hui, ça va être sportif, mais faire une heure de moins, ça me tente...Emmanuel est dubitatif!!

D'autres randonneurs viennent d'arriver, je ne sais pas où on va les mettre!! On bat notre record, à 20h15 on est dans nos duvets. Le refuge n'est plus qu'un immense étendoir...vers 20h45 le gardien du refuge vient dans la salle à manger ( il y a un groupe de "3ème age" qui passe une nuit au refuge, animation et restauration locale incluent) et pousse la chansonnette accompagnée de sa guitare. Ce n'est pas désagréable d'avoir une berceuse pour s'endormir et faire de beaux rêves!!

Il y avait longtemps que le "bonhomme vert" n'était pas apparu...Emmanuel n'est pas mieux!! et en plus j'ai failli le perdre dans le brouillard. Seule compagne de la journée, une salamandre jaune et noire qui a joué à cache cache pour la photo.Au refuge on se pose au mieux et au "plus sec". Plus une place de libre ce soir. La salle à manger est transformée est salle d'étendage pour la nuit. De toutes façons demain ne sera pas mieux alors un peu plus ou un peu moins!!
Il y avait longtemps que le "bonhomme vert" n'était pas apparu...Emmanuel n'est pas mieux!! et en plus j'ai failli le perdre dans le brouillard. Seule compagne de la journée, une salamandre jaune et noire qui a joué à cache cache pour la photo.Au refuge on se pose au mieux et au "plus sec". Plus une place de libre ce soir. La salle à manger est transformée est salle d'étendage pour la nuit. De toutes façons demain ne sera pas mieux alors un peu plus ou un peu moins!!
Il y avait longtemps que le "bonhomme vert" n'était pas apparu...Emmanuel n'est pas mieux!! et en plus j'ai failli le perdre dans le brouillard. Seule compagne de la journée, une salamandre jaune et noire qui a joué à cache cache pour la photo.Au refuge on se pose au mieux et au "plus sec". Plus une place de libre ce soir. La salle à manger est transformée est salle d'étendage pour la nuit. De toutes façons demain ne sera pas mieux alors un peu plus ou un peu moins!!
Il y avait longtemps que le "bonhomme vert" n'était pas apparu...Emmanuel n'est pas mieux!! et en plus j'ai failli le perdre dans le brouillard. Seule compagne de la journée, une salamandre jaune et noire qui a joué à cache cache pour la photo.Au refuge on se pose au mieux et au "plus sec". Plus une place de libre ce soir. La salle à manger est transformée est salle d'étendage pour la nuit. De toutes façons demain ne sera pas mieux alors un peu plus ou un peu moins!!
Il y avait longtemps que le "bonhomme vert" n'était pas apparu...Emmanuel n'est pas mieux!! et en plus j'ai failli le perdre dans le brouillard. Seule compagne de la journée, une salamandre jaune et noire qui a joué à cache cache pour la photo.Au refuge on se pose au mieux et au "plus sec". Plus une place de libre ce soir. La salle à manger est transformée est salle d'étendage pour la nuit. De toutes façons demain ne sera pas mieux alors un peu plus ou un peu moins!!

Il y avait longtemps que le "bonhomme vert" n'était pas apparu...Emmanuel n'est pas mieux!! et en plus j'ai failli le perdre dans le brouillard. Seule compagne de la journée, une salamandre jaune et noire qui a joué à cache cache pour la photo.Au refuge on se pose au mieux et au "plus sec". Plus une place de libre ce soir. La salle à manger est transformée est salle d'étendage pour la nuit. De toutes façons demain ne sera pas mieux alors un peu plus ou un peu moins!!

Rédigé par Pierre -Guy

Repost 0
Commenter cet article