J15...La campagne Poitevine.

Publié le 15 Avril 2013

Dîner en tête à tête avec moi même dimanche soir, un peu comme chaque soir mais le départ d'Anne-Marie se fait sentir.

Le cuisinier à qui j'ai demande le matin des pâtes me sert avec 3 gros morceaux de bavette de quoi nourrir un régiment ou Romain mon fils ce qui revient au même, à table c'est un Doberman (ça c'est pour les pieds en photo...). Mais j'ai une "petite" faim ce soir et finalement je n'en laisse pas beaucoup dans l'assiette. Et quand on mange trop le soir on dort mal la nuit... Ce qui m'a permis d'entendre la pluie tomber vers 4h du matin, je vous l'avais dit vendredi.

Départ 8h de l'hôtel, 30 km à faire aujourd'hui dont la sortie d'une grande ville où l'on perd toujours beaucoup de temps. Le ciel est chargé, il tombe encore quelques gouttes, j'ai donc mis ma veste de pluie. Par contre plus de polaire en-dessous il fait déjà bon pour marcher. Chet Baker m'accompagne pour la traversée de Poitiers, qui je le confirme centre mis à part ne présente pas beaucoup d'intérêt. Je sors par des lotissements et ça n'en fini plus, au moins 5km avec les villes attenantes à Poitiers.

Mais , et c'est nouveau, je ne me suis pas perdu... Par contre la traversée de Fontaine le Comte et Chaumont réserve de belles surprises avec des maisons et des jardins en lisière de forêt de toute beauté.

Les 3heures qui suivent seront pénibles car je retrouve les travaux du LGV et ils bloquent tous les chemins et tous les tracés, Compostelle mais aussi le GR... Seule possibilité, remonter la RN11, décidément je vais devenir un spécialiste de la marche sur Nationale...

Donc j'improvise pour trouver mon chemin, et je suis plus mon instinct et le soleil, et les travaux aussi...que le guide qui ne sert plus à rien pas plus que le GPS, car les travaux ont neutralisé également des routes, et bien sur les panneaux sont inexistants...mais je passe!!

L'autre difficulté de cette matinée c'est les chemins qui sont transformés en piscine. Je vous laisse imaginer le nombre de fois où mes chaussures se sont enfoncées dans la gadoue, et quand on les retire, vous savez le bruit que ça fait...celui de la grosse ventouse, "sshhoollppp" et on ressort avec 3kg de boue à chaque pied et de l'eau dans les godassent... C'est bête elles étaient bien sèches avec le week-end!

Je finis par sortir de cette zone "marécageuse" et je retrouve un chemin plus sec et plus roulant... J'en profite pour pique niquer sur un chemin herbeux et sec, le tout au soleil. Je m'étais arrêté un peu plus tôt dans un café pour boire un demi litre de limonade fraîche et retirer ma "Gore-Tex". Je marche en teeshirt car le soleil est bien présent.

La fin de l'étape est un peu longuette, surtout que j'ai un peu mal au pieds (depuis un petit moment dans la journée) et je sais pourquoi, quand on est bête c'est pour la vie.

J'arrive vers 14h30 à mon hôtel content d'en finir avec cette étape et pressé de prendre une bonne douche...sauf qu'en arrivant devant il y a une petite affichette qui dit que l'hôtel et le restaurant sont fermés le lundi midi et jusqu'à 18h...me voilà bien! Je cours , je vole pour arriver tôt et je trouve porte close. Je fais le tour par la cour, sonne à la cloche...mais personne. Une voiture arrive, un monsieur en descend, je me dis que je suis sauvé...mais non ce n'est pas le propriétaire, enfin pas le gérant de l'hôtel, par contre c'est lui le propriétaire des murs. Je lui explique la situation, il sort son portable et téléphone au restaurateur qui lui dit qu'il sera là vers 16h.

Le monsieur me propose de venir prendre un café dans son bureau qui est attenant à l'hôtel me propose de garder mes affaires pendant que j'irai visiter Lusignan. En fait il a son entreprise de décoration et aménagement d'intérieur pour des banques et quelques grosses compagnies en province . Il me fait visiter son entreprise qu'il a complètement refait en moderne dans une sorte de vieille bâtisse/grange, c'est juste superbe.

Il m'indique ce qu'il y a à voir à Lusignan, étapes avoir fait la causette avec lui , je le laisse travailler..et je vais me promener( voir les photos) . Si vous avez le temps allez lire un peu l'histoire de cette ville qui a beaucoup compté il y a longtemps.

Vers 16h je reviens tranquillement à l'hôtel espérant enfin que l'heure de ma douche est arrivée...que nenni ma mie! L'hôtelier n'arrivera que vers 17h45 . Cela étant il faut positiver, j'ai trouvé une chaise longue, il y avait du soleil et je n'ai donc pas attendu dans des conditions trop difficiles . C'est juste que je voulais m'occuper de mes pieds...

Comme je l'ai dit plus haut, quand on est bête... Ce matin j'ai fait deux erreurs à m'en mettre des claques.

La première , j'ai négligé de mettre un Compeed sur une ampoule que je pensais traitée. Certes elle avait bien séché mais était encore fragile. J'ai mis de l'élastique dessus, mais sans la protection en dessous.

La seconde j'ai mis mes semelles d'origine de mes Oasics, qui sont neuves au lieu de garder celles de la semaine dernière qui étaient parfaites. Résultats, frottement latéral sur les talons droit et gauche...ce soir j'ai joué du ciseau et de l'eosine. Heureusement pendant ma balade à Lusignan, je sui passé à la pharmacie faire le plein en Compeed et elasto. Demain rien ne bougera, et c'est préférable car je dois faire 36km pour rejoindre Melle.

Il est donc grand temps d'aller se coucher.

À priori la Fée Mélusine est une fille du coin...
À priori la Fée Mélusine est une fille du coin...
À priori la Fée Mélusine est une fille du coin...
À priori la Fée Mélusine est une fille du coin...
À priori la Fée Mélusine est une fille du coin...
À priori la Fée Mélusine est une fille du coin...
À priori la Fée Mélusine est une fille du coin...
À priori la Fée Mélusine est une fille du coin...
À priori la Fée Mélusine est une fille du coin...
À priori la Fée Mélusine est une fille du coin...
À priori la Fée Mélusine est une fille du coin...
À priori la Fée Mélusine est une fille du coin...
À priori la Fée Mélusine est une fille du coin...
À priori la Fée Mélusine est une fille du coin...
À priori la Fée Mélusine est une fille du coin...
À priori la Fée Mélusine est une fille du coin...
À priori la Fée Mélusine est une fille du coin...

À priori la Fée Mélusine est une fille du coin...

Rédigé par Pierre -Guy

Repost 0
Commenter cet article

Nat (et Richard) 16/04/2013 19:21

Oui, oui, je suis passée par là... mais pas le soir même (pas encore publié quand j'ai éteint l'ordi) et pas ce matin (j'ai lu le blog mais pas eu le temps d'écrire de partir au boulot).
Je te suis, je te suis ! Un peu collante même ! Tu marches, j'écris même si moi je n'ai rien de bien intéressant à narrer...
Juste que les églises commencent à être bougrement chouettes !!!

Pierre-Guy 16/04/2013 19:31

Saint Hilaire aujourd'hui ...très très belle.

huguette audouy ien t'embrasse tres fort 16/04/2013 10:35

je vois que tu galères encore beaucoup et que le temps ne veut pas se mettre au beau fixe pourtant tu approche du sud ouest , je prie pour toi tous les jours si cela ne marche pas j'ai tout de mem l'impression de faire quelque chose pour toi je t'embrasse tres fort Maman

Pierre-Guy 16/04/2013 17:53

Merci ma petite maman, ça doit pas pouvoir me faire de mal avec toutes les bêtises que j'ai fait!!
Bisous

Les Zitt 16/04/2013 07:59

Bonne route Pierre-Guy
et pour la LGV .... ne râle pas trop quand même tu cautionnes un peu quand même ;-))
bisous bisous

Pierre-Guy 16/04/2013 17:51

Je cautionne, je cautionne...point trop n'en faut!!
Bises

Stef (J) 16/04/2013 00:28

Coucou. Quelques jours sans trop toucher à l'ordi et déjà quelques dizaines de km parcourus... sans parler de la production littéraire à rattraper !!
C'est plus la petite boite de compeed qu'il faut acheter mais la version "grand brulé" en plaque à découper (il parait que cela existe à l'hôpital?).
Bonne route au sec pour demain (si dame météo france est fiable).
biz

Bernadette 15/04/2013 23:31

Leçon 1 tu protégeras tes ampoules jusqu'à.complète guérison
Leçon 2 tu ne changeras pas de semelle si elles étaient parfaites la semaine dernière
Leçon 3 soignes bien tes "petits" pieds

Bon courage pour les 36 km de demain

Nathalie 15/04/2013 23:09

As tu dans ton MP3 cette chanson de Gainsbourg chantée par Jane Birkin pour t'accompagner sur les chemins boueux
"Du mois de septembre au mois d'août
faudrait des bottes de caoutchouc
pour patauger dans la gadoue,
la gadoue, la gadoue, la gadoue
hou la gadoue, la gadoue"

Prends soin de tes pieds

une à une les gouttes d'eau
me dégoulinent dans le dos
nous pataugeons dans la gadoue....."

Pierre-Guy 16/04/2013 17:55

Oui je l'ai mais je ne l'ai pas écouté...on se demande pourquoi!!