J31... Le cortège du 1er mai.

Publié le 1 Mai 2013

Il a plu toute la nuit, c'est l'horreur et ce matin en me réveillant, j'ai peur de voir ce que je vais voir en ouvrant les volets... Ouf ce n'est pas trop noir et à l'est on peut même voir une trouée dans les nuages.

Apres un petit déjeuner avec la confiture aux figues faite maison et un bon thé, je laisse un gentil mot sur le cahier de ma charmante hôtesse qui rigolait ce matin d'avoir vu les volets fermés de ma petite maison, elle qui ne ferme jamais rien, ni volets ni portes à clé... Une dernière photo d'une pierre qui est gravée en coquille à côté de sa porte, et une autre de son gîte complet. Quand je pense qu'elle vit ici depuis 80ans...

Il tombe au départ une petite bruine mais très légère et rapidement cela cesse. J'ai 6km de plus à faire aujourd'hui mais ça devrait aller. Je m'arrête au vieux lavoir de Taller que mon hôtesse m'avait indiqué et je prends également la girouette de l'église en forme de lion dont elle m'a raconté l'histoire en regardant hier soir mes photos.

"Il était une fois un coq affamé qui se lamentait en haut de son église du peu de nourriture qu'il avait à se mettre sous le bec. Voyant que personne ne s'occupait de lui, un beau jour il descendit de son perchoir et alla se nourrir de grains et de petits vers qu'il y avait en quantité en bas de son clocher.

Vint à passer un lion qui était affamé et qui de loin remarquât le beau coq redevenu gras à souhait... Que voilà un bon repas pour moi, et il se lance après le coq qui voyant le danger arrivé saute rapidement sur son clocher pour se mettre à l'abri. Le lion n'a qu'une envie, manger ce poulet, et il prend son élan et saute de toute sa puissance jusqu'en haut de l'église, se plante sur le paratonnerre et n'en redescendra plus"...

Voilà ce qu'on raconte à Taller dans les Landes...

Le reste de la journée n'est pas très intéressant. Comme on est le 1er mai j'ai décidé de manifester avec comme slogan " halte au mauvais temps, chassons la pluie et faisons fondre la neige dans les Pyrénées" . Le thème me paraît de saison et porteur. Je suis certain d'être le leader d'un nouveau mouvement révolutionnaire...Je le serai certes, mais leader de moi-même, le chemin devant et derrière est désespérément vide. Je garde ma flamme et ne renonce pas a mes idées.

M'en fait quand je dis vide le chemin , peut être pas tout à fait....Tel un indien aux pieds soignés , j'ai remarqué sur la piste de sable des traces de pas, ils sont au moins deux, probablement une homme et une femme à la taille des traces, et comme elles sont bien visibles, ils ont dû passer il n'y a pas très longtemps. Ils évitent soigneusement les trous d'eau et les zones trop humides, je suis catin que des pèlerins sont passés par là... Je suis trop fort, je les retrouve à Gourbera, le seul village traversé aujourd'hui. Ils papotent sur la place du village avec une grand mère. Un salut de la main, un "ça va ce matin" et je reprends ma route a travers la forêt, toujours la même...

Là ça se gâte un peu car entre le guide et ce que je vois, ou pas d'ailleurs, il y a un binz... Et quand il y a binz, il y a erreur de parcours. Avec un peu d'orientation je retrouve le sens de l'étape mais pas exactement le chemin. L'arrivée sur Saint Paul lès Dax et Dax est un peu fastidieuse car il faut remonter une route une fois de plus. Je profite d'une boulangerie avec des tables à l'extérieur pour déjeuner, il est 13h et je ne me suis pas encore arrêté de la journée. Encore 4 km et je suis arrivé à mon hôtel. J'ai juste le temps de me mettre sous la douche, qu'il se met à tomber des cordes dehors... Aujourd'hui j'ai gagné la partie de cache-cache avec la pluie, mais je sens qu'elle n'a pas dit son dernier mot. À priori la météo de demain n'est pas meilleure sur le secteur. Je sors en fin d'après midi pour voir un peu Dax. Je suis déçu car la ville ne présente pas beaucoup d'attraits, même la cathédrale est " compliquée". Retour a l'hôtel et travail sur le blog, j'ai du retard et le serveur faible. Les photos ne passent pas ou très lentement. Je les chargerai un autre jour.

Demain 26 km au programme et chambre d'hôte donc probablement pas de blog, rien avant Garris le 3 mai, donc vendredi.

Bonne fin de semaine à ceux qui travaillent...

Le lion de Taller et la pluie de Dax...le reste c'est à dire pas grand chose après demain.
Le lion de Taller et la pluie de Dax...le reste c'est à dire pas grand chose après demain.
Le lion de Taller et la pluie de Dax...le reste c'est à dire pas grand chose après demain.
Le lion de Taller et la pluie de Dax...le reste c'est à dire pas grand chose après demain.
Le lion de Taller et la pluie de Dax...le reste c'est à dire pas grand chose après demain.
Le lion de Taller et la pluie de Dax...le reste c'est à dire pas grand chose après demain.
Le lion de Taller et la pluie de Dax...le reste c'est à dire pas grand chose après demain.
Le lion de Taller et la pluie de Dax...le reste c'est à dire pas grand chose après demain.

Le lion de Taller et la pluie de Dax...le reste c'est à dire pas grand chose après demain.

Rédigé par Pierre -Guy

Repost 0
Commenter cet article

Nat (et Richard) 01/05/2013 22:56

Il faudrait peut-être que le chemin soit un peu plus balisé en France ! Je pense qu'en Espagne tu n'auras plus le souci de trouver ta route.
Tu ne parles plus de tes pieds... Bon signe ! Pas encore des ailes qui poussent dessus ?
On attend la suite de tes aventures (je sens que je vais avoir de la lecture en retard à mon retour ! ) et tes photos. Il faut juste qu'on pense à retourner en arrière pour les voir ! A bientôt

Pierre-Guy 02/05/2013 03:08

Oui il y en aura, si les serveurs me laissent les charger. Bon voyage.