J22... De belles rencontres.

Publié le 24 Avril 2013

Tout d'abord mes excuses pour ceux qui ont posté des commentaires sur J21, suite à une erreur de manip, les connections sont un peu compliquées via un iPhone , j'ai écrasé je crois tout ce qui avait été écrit...merci de recommencer!

Revenons à notre journée pendant que je suis connecté.

Quand je vous disais hier qu'à Mirambeau tout était fermé, je ne croyais pas si bien dire, car même le lundi matin, c'est férié...2 boulangeries mais fermées en même temps, donc pas de pain pour le petit déjeuner à l'hôtel. Vive le surgelé. Quant aux courses pour la journée rien d'ouvert avant 9h. Trop tard pour moi je décide de ne pas respecter la règle de l'autosuffisance en espérant trouver une boulangerie ouverte à Saint Aubin de Blaye sur ma route. J'ai fait de 3 étapes , 2, car le découpage est un peu compliqué mais ça va passer.

Dès la sortie de Mirambeau on se "chauffe" les jambes avec un petit raidillon, il vaut mieux être bien réveillé! L'environnement change, on est passé à un paysage très vallonné avec contrairement aux derniers jours où on avait beaucoup de labours , de la vigne, des pâturages bien vert et de la forêt.

Les petites côtes rythment le pas. Je croise sur mon chemin une bien jolie girouette, le premier qui dit que l'âne c'est moi je m'en occupe à mon retour...et si on est pas encore au pays Basque il y a quelques similitudes. Je croise également de nouvelles admiratrices et après quelques autographes, je reprends ma route, ce qui me permet de changer de région et de département et en plus d'avoir la confirmation que je suis sur le bon chemin.

Le ciel bien dégagé du matin commence à se charger en gros nuages gris. J'arrive sur "Les Mouriers" que je traverse et je fais la première rencontre importante de la journée. Tout d'abord 2 " bons gros chiens" m'aboient copieusement après et viennent à ma rencontre, suivie par la propriétaire qui les houspillent, me regarde et avec un grand sourire m'invite à venir me reposer un peu devant un bon café chez elle.

Du coup je deviens l'ami des chiens qui me lèchent les mains pour avoir des caresses et tous ensemble on va autour de la table. En plus de la grande tasse de café la dame ouvre une boîte de gateaux(voir la photo) et me dit de reprendre des forces. Un ami à elle (80ans environ) se joint à nous et on papote de St. Jacques et des pèlerins qu'elle voit moins passer ces derniers temps, problème de tracé à priori. Elle a un cahier avec des mots et les adresses des pèlerins qui se sont arrêtés chez elle. Elle reçoit des cartes de St. Jacques de tout ce joli monde et elle est heureuse de ce partage. Je lui marque une jolie dédicace pour son sourire et sa gentillesse et surtout je prends son adresse pour lui envoyer moi aussi une carte, elle répond à tous!

Les deux amis m'indiquent un raccourci par rapport au guide "qui fait faire du tourisme" et je dois gagner 1,5km. Je l'a quitté avec un sentiment de sérénité et de bonheur. Elle a beaucoup de tendresse dans son regard quand elle me souhaite bonne route...

Donc je coupe à travers vignes et petite forêt pour gagner du temps, mais je devais être distrait et quand je rejoints une route, " à droite ou à gauche??". Je prends à droite, forcément le mauvais choix d'orientation mais qui va me permettre de faire ma,seconde rencontre de la journée. À une intersection un peu plus loin, ayant des doutes sur ma direction, je demande au conducteur d'une voiture ma route et comme prévu il m'indique l'inverse de ce que je viens de faire...Faire et défaire...Demi tour et en avant marche!!

Apres quelques kilomètres et avant d'arriver à Saint Aubin, mon conducteur me depasse( il n'a pas de mal me direz vous) et s'arrête pour m'attendre. Il baisse sa vitre et me demande où en définitive je dois aller. " À la boulangerie de Saint Aubin pour acheter à manger puis à Etauliers terme de mon étape": " Montez, je vous y emmène"...Et voilà comment j'ai gagné mes 7 derniers kilomètres. Normand d'origine, il avait une société d'ambulance du côté de Poissy, il a pris sa retraite dans la région d'origine de sa femme. Il m'explique que les gens d'ici ne sont pas"faciles" et un peu fermés aux étrangers, "moi maintenant ça va mais ça à été long". Il me déposera sur la place d'Etauliers face à la boulangerie et à mon hôtel...

Et pour finir, la voiture qui était derrière nous sur le parking et qui attendait que je décharge mon sac pour passer, une fois garée, un homme sort me sourit et me dit "plus que 46 jours". Il est parti il y a deux ans de Gradignan pour St. Jacques et on papote sur le parking avant qu'il me souhaite " bon chemin"...

Une belle journée de rencontres et d'échanges toutes aussi naturellement chaleureuses les unes que les autres. Ce qui me fait moins rire c'est le message téléphonique de mon hôtel a Arsac, étapes du lendemain, qui m'annonce qu'ils n'ont pas de place pour moi...j'ai réserve il y a un mois et demi. Malgré plusieurs rappels, pas de réponse et je me "lâche" sur leur répondeur... Et j'ai toujours ce souci de connection avec mon iPad. Je n'ai pas d'alternatives pour le coucher de demain, je fais donc appel à Christine chez qui je dois dormir mercredi et qui va m'accueillir un jour plus tôt et de plus. Je vais donc sauter l'étape Arsac/Gradignan et profiter de la journée de mercredi pour aller à Bordeaux chez Apple.

Donc demain 32km au programme avec la traversée de la Gironde et une fin de journée avec des amis.

Un bel âne, des admiratrices, et de la bonté plein les yeux et le cœur. Une belle journée.
Un bel âne, des admiratrices, et de la bonté plein les yeux et le cœur. Une belle journée.
Un bel âne, des admiratrices, et de la bonté plein les yeux et le cœur. Une belle journée.
Un bel âne, des admiratrices, et de la bonté plein les yeux et le cœur. Une belle journée.
Un bel âne, des admiratrices, et de la bonté plein les yeux et le cœur. Une belle journée.
Un bel âne, des admiratrices, et de la bonté plein les yeux et le cœur. Une belle journée.
Un bel âne, des admiratrices, et de la bonté plein les yeux et le cœur. Une belle journée.
Un bel âne, des admiratrices, et de la bonté plein les yeux et le cœur. Une belle journée.

Un bel âne, des admiratrices, et de la bonté plein les yeux et le cœur. Une belle journée.

Rédigé par Pierre -Guy

Repost 0
Commenter cet article

kitine et Bruno 24/04/2013 22:11

Incroyable, tu n'as pas parlé de tes pieds !!!!
Eh bien je vois que tu apprécies pleinement tes découvertes, tes rencontres, toute cette gentillesse,(mise à part celle des hôteliers).
Ceci dit, tu n'es peut-être pas l'âne....mais la girouette si ! A gauche ou à droite?
Allez bonne nuit et bon courage pour demain....Vive les CHristine !
Bisou du soir!
Tine

Pierre-Guy 25/04/2013 19:27

Comment ça Girouette?? C'est les routes qui me font prendre à droite et à gauche!!
Bises

Nat (et Richard) 24/04/2013 21:12

Très sympatiques toutes ces rencontres et je pense que plus tu vas te rapprocher de Saint Jacques plus les gens seront ouverts à ton expérience.
PS : Et donc si je suis bien, ce récit est celui de la journée de lundi ? Je suis paumée !

Pierre-Guy 25/04/2013 19:26

Oui c'est ça c'est lundi...c'est vrai qu'ici le chemin est mieux connu donc il y a plus de gens qui aiment échanger dessus

Frank (P) 24/04/2013 14:28

Mais c'est pas possible tous ces hôtels qui ne respectent pas leurs engagements !
Tu parles d'un professionnalisme...
Je suis fâché pour toi, je n'aimerais pas qu'on me fasse ça, surtout après avoir trimé toute la journée.

Pierre-Guy 25/04/2013 19:24

Oui et je n'ai même pas pu aller les voir pour leur dire ce que je pensais...