J8...La Touraine en point de mire.

Publié le 8 Avril 2013

Juste avant de commencer la journée, petit retour sur la nuit dernière. A peine Anne-Marie partie je m'étais fait un programme simple et efficace pour commencer l'après midi: faire une sieste! Donc je remonte sous les toits dans ma petite chambre avec petits lits superposés mais sans barre au bout (très important pour moi) et là je constate qu'il n'y a pas de drap, juste deux petites couettes, et j'ai redonné à Anne-Marie mon duvet histoire d'alléger mon sac pour la semaine...malin n'est ce pas? Et si encore il faisait chaud dans la chambre, ce ne serait pas très embêtant, sauf que là, le radiateur en fonte crachote visiblement un mince filet d'eau chaude en guise de chauffage. Bref la nuit va être sympa, et en plus le wifi est trop faible et je ne capte rien , donc je dois descendre dans la café.

Finalement c'est de là que je ferai mon blog d'hier. Il y a beaucoup d'habitués et 2 compères engagent la discussion avec moi, d'abord sur l'iPad puis sur ce que je fais dessus. Après quelques explications et "félicitations"de leur part, l'un commence à me raconter sa vie de chineur/brocanteur, et l'autre essaye de parler anglais avec des touristes/étudiants? Japonais.

J'essaye de rester concentrer sur ce que j'écris tout en faisant la conversation au Brocanteur et en faisant des traductions simultanées pour les Japonais. Du coup je ne sais pas vraiment ce que j'ai écrit hier, ou si j'ai vraiment écrit!!

Bref, pas de sieste et des mitaines aux mains pour écrire. Avant de partir dîner je demande au patron si c'est normal le radiateur froid et il me dit avec étonnement qu'il va pousser un peu la chaudière... Bonne idée et quand je rentre de mes "lasagnes", la chambre est un peu plus douce, ce qui me permet avec les deux couettes de me faire un lit presque douillet, j'ai dit presque...

Petit déjeuner tranquille au café servi par la dame que vous verrez en photo juste avant de partir. Stop à la seule boulangerie ouverte un lundi matin, la boulangère pas souriante que je ne lui achète qu'une demie baguette, mais le boulanger sympa qui m'a aidé à la ranger dans mon sac et qui du coup me pose plein de questions sur le chemin, mes bâtons etc...je dois écourter et je souhaite une très bonne journée.

Sortie d'Amboise par les hauts et une rue très "Parisienne", mais je ne me suis pas arrêté malgré toutes les sollicitations...

Le temps est gris et il bruine pour le moment, mais de toutes façons la grenouille est de sortie. Pour le moment mes pieds que j'ai "pansementés" et "élastoplastés"ne se rappellent pas à mon bon souvenir, et c'est plutôt d'un pas agréable que les premiers kilomètres se passent.

Je marche de petit bourg en petit bourg sur les hauteurs de la Loire en direction de Montlouis, et je rentre véritablement en Touraine, ma région d'adoption avec les premières vignes. Ce n'est pas Saint Nicolas de Bourgueil plus au sud ouest et qui n'est pas sur ma trajectoire, mais j'aime cette région ainsi que son vin...vivement mi juin, je descendrai à la cave pour remonter une 89, il doit m'en rester encore quelques unes, même si je dois en garder pour ma fille Laetitia, c'est son année...

Pour moi qui suis un banlieusard depuis mon plus jeune âge et après notre retour d'Algérie avec ma famille, je n'ai jamais connu la sensation d'une maison familiale "ailleurs". J'en ai fait la découverte avec Anne-Marie et sa famille à Saint Nicolas et j'ai un vrai attachement sentimental pour cette maison. Avec mes racines qui sont "croisées" bizarrement, un peu de Suisse Allemand, un peu de Corse, faites naître l'enfant dans le Sahara et laisser mariner pendant quelques années à Maurepas...et j'aime Saint Nicolas.

Il faudra quand même que je vous raconte un jour mes retrouvailles avec ma famille et mes racines Corse, car ce fut un vrai grand moment d'émotion pour moi, mais aussi pour un Papé de 94 ans. À l'occasion rappelez moi ça.

Retour sur la route...et la Touraine elle aussi est contente de me voir, d'ailleurs elle en pleure de joie... d'abord des petites larmes et après un gros sanglot. Je m'arrête sous un bel abris bus tout moderne avec banc et protection pour la calmer, lui dire qu'il ne faut pas pleurer comme ça, et j'en profite pour faire une pause barres de céréales et eau car ça fait déjà près de 3h que je marche.

Le reste de la journée était moins intéressant: descente vers la Loire, piste vélo en contre bas de la route, puis arrivée sur Tour, mais sous le soleil...

Ah mais si tout de même, en marchant sur la piste j'ai croisé un autre pèlerin en sens inverse. Âgé de 60 ans il voulait faire son 3ème chemin, mais ses ligaments des genoux ne tiennent pas et le font trop souffrir (accident de jeunesse). Il rentre donc après une semaine de marche sur Orléans sa ville de départ. Je discute avec lui, c'est très sympa et chaleureux, il sait qu'il ne pourra plus faire le chemin mais il me dit aussi qu'il en a profité déjà 2 fois et que c'est au tour des autres. Il me serre la main avec beaucoup de fraternité et me souhaite un beau voyage. Une main sur l'épaule je lui souhaite un bon retour et on se quitte. Il m'a prévenu que les 3 jours à venir n'étaient pas bons pour la météo et que la traversée de Tour était une vraie galère...

Comme pour Orléans je décide de passer par la Cathédrale de Tour et faire quelques photos avec l'avantage de connaître la ville et de ne pas me perdre pour retrouver mon hôtel...enfin c'est ce que je crois!!

Tour est en travaux pour le tramway, c'est le grand chantier. Je connais pourtant bien cette ville et Saint Avertin où je dors ce soir et malgré tout , je pars en diagonale en sortant de la cathédrale et je me retrouve sur Joué les Tour...3km sur la gauche en plus pour rejoindre mon hôtel...moi qui ne me perd jamais ou presque, je fais la "totale" et à chaque fois sur des étapes longues.

Pour ce qui est de mes pieds, à droite ça sèche et à gauche, j'ai mal "strappé" donc j'ai une nouvelle petite ampoule...eosine ce soir et compeed demain, car de nouveau 33km avant 2 jours à 23 et 18km, le Pérou quoi!!

Pas de gentille Malgache encore ce matin...
Pas de gentille Malgache encore ce matin...
Pas de gentille Malgache encore ce matin...
Pas de gentille Malgache encore ce matin...
Pas de gentille Malgache encore ce matin...
Pas de gentille Malgache encore ce matin...
Pas de gentille Malgache encore ce matin...
Pas de gentille Malgache encore ce matin...
Pas de gentille Malgache encore ce matin...
Pas de gentille Malgache encore ce matin...
Pas de gentille Malgache encore ce matin...
Pas de gentille Malgache encore ce matin...

Pas de gentille Malgache encore ce matin...

Rédigé par Pierre -Guy

Repost 0
Commenter cet article

Christine et Nicolas 09/04/2013 22:37

Pour C+E et toi bien sur brave pélerin je ne suis pas sure que tu ne boives pas du tout de vin pendant ton périple ; je te rappelle que tu passes une soiree chez nous ....
Bon courage et j'espere quele soleil va revenir et que le vent va se faitre oublier

maman 09/04/2013 17:08

Un petit mot de ta mère tapé par son secrétaire particulier…
"Pierre-Guy, je suis fière de toi. Je suis content qu'Anne-Marie soit venue t'encourager. Je lis tes aventures tous les jours après que Jean-Paul les imprime et je te félicite pour ta prose très vivante. Tu pourras en faire un livre à la fin et en attendant je garde tout !
j'espère que tu rencontreras encore d'autres pèlerins avec qui tu sympathiseras.
J'esère enfin que tes ampoules ne t'éclaireront pas jusqu'à Saint Jacques de Compostelle…

Ici tout se passe plus que bien, on va même avoir un cyclone (peut-être).On a beaucoup voyagé dans les hauts de l'île et même dans un hôtel 4 étoiles…Demain on repart pour le volcan. Ensuite plage et retour à la maison avec un bronzage que je vais avoir du mal à monter vu le temps
Je t'embrasse très fort et je te souhaite une bonne suite dans ton périple. Maman."
Je n'ai rien d'autre à dire que de continuer à t'encourager; Je pense bien à toi, Jean-Paul.

Pierre-Guy 09/04/2013 20:55

Ma petite maman qui est chez mon Frère à la Réunion, près d'un autre Saint Dénis...
Profitez en bien et grosses bises à vous trois

Mireille 09/04/2013 16:05

Ça y est, j'ai retrouvé l'adresse. Tout avait disparu. Contente de voir dans les commentaires que Windows a fait des siennes à d'autres aussi.
A Tours, achète dans un magasin de sport des "stop-tout", poids et encombrement mini et puis tu les auras aux chevilles. Cela évite pas mal d'eau dans les chaussures et donc favorable pour la lutte contre les ampoules, surtout que toi, tu n'es pas passé à la basse consommation(!!).
Je fais comme toi, je compte les jours avec moins de kms: pour moi, plus que 15 sur les 45!
Bonne continuation et grandes rencontres. Bises du Revermont!:

Pierre-Guy 09/04/2013 20:53

Courage tu tiens le bon bout. Bises

Véronique (& Gérard) 09/04/2013 11:54

Oh, la rue St Denis à AMBOISE !, c'est là qu'habite maintenant ma maman après avoir habité au Vau de Bonin au-dessus duquel tu as dû passer, Cette rue St Denis se trouve aussi devant l'église-du même nom- dans laquelle vous êtes venus à notre mariage, La fréquentation y est un peu différente de celle de Paris, ou bien ? (comme disent les suisses...)
Nous te souhaitons du soleil, de belles rencontres, de bonnes nuits réparatrices.
On suit ton blog régulièrement...
On t'embrasse

Pierre-Guy 09/04/2013 20:52

Curieuse coïncidence...oui tout à fait je suis passé devant l'église...
Bises

hhenri et flo 09/04/2013 08:28

Content de te retrouver. Nous avons loupé j7 et je reçois à peine j8. Merci Windows. Il est oú le bon vieux temps des pigeons.
Ici temps pourri à ne pas mettre une moto dehors ...
Arrivée au bureau à 7h30, le .ppt est prêt pour la réunion de 9h. Une journee bien ordinaire, pas de quoi en faire un blog .....
A ce soir, enfin si cela fonctionne.
Bonne balade.
H & F

Nathalie 08/04/2013 23:14

Tous les soirs je me précipite sur mes 2 blogs favoris celui de mon petit fils en classe verte qui me rappelle l'insouciance de notre enfance et le tien qui nous fait de façon poétique (sauf le charcutage d'ampoules) traverser tous ces paysages lentement en en profitant pleinement.
Si tu ne les as pas lu à ton retour je t'apporterai les livres de Bernard Ollivier qui a parcouru à pied la route de la soie : tu y retrouveras surement les émotions que tu nous fait partager "Marcher c'est tailler sa route mais c'est plus encore rêver sa route"
Bonne nuit avant la grande étape de demain

Pierre-Guy 09/04/2013 07:40

J'aime beaucoup cette phrase...

Kitine et Bruno 08/04/2013 23:11

Tout à fait d'accord! on ne peut être qu'admiratif devant ce que tu as entrepris.
Toujours aussi agréable de lire le déroulement de tes journées et de voir tes photos.
Je serai à Tours début juin pour un congrès, j'espère que les travaux seront finis...
Biz et bonne nuit !

Pierre-Guy 09/04/2013 07:38

Euh pour les travaux, ça m'étonnerai...
Bises

Kitine et Bruno 08/04/2013 23:11

Tout à fait d'accord! on ne peut être qu'admiratif devant ce que tu as entrepris.
Toujours aussi agréable de lire le déroulement de tes journées et de voir tes photos.
Je serai à Tours début juin pour un congrès, j'espère que les travaux seront finis...
Biz et bonne nuit !

Jocelyn 08/04/2013 21:52

"Qui veut voyager loin, ménage ses chaussures!
Et au coteau prochain, ajoute un ancrage d'Arcure."
Bon, je ne suis pas complètement au point sur la podologie pour mon DU mais j'y travaille...
Dans tout ce que tu fais et vis sur ce chemin, je ne sais pas ce qui m'impressionne le plus :
- 30 km à pieds,
- la confiance en l'inconnu, en l'autre,
- les ampoules ciselées au couteau,
- la traduction simultanée pendant que tu rédiges ton blog,
- le fait même de tenir un blog,
- porter un sac à dos de 12 kg, euh pardon, 10 sans le duvet...
- écouter un opéra en pleine forêt pour couvrir le brame du cerf, alors que ce n'est même pas la saison!
- dormir dans des lieux qui mettraient immédiatement en grève plus d'un VM,
- laisser parler tes émotions,
- partager tes émotions,
et ce, chaque jour. WAHOU! Je suis admiratif et deviens accro à ton blog. Merci pour ce partage et bonne route.
PS : suis allé à Châtellerault jeudi dernier, n'en ai pas gardé un souvenir impérissable (mais il pleuvait), tu me diras ce que tu en penses.

Pierre-Guy 09/04/2013 07:38

Comme il va pleuvoir aussi cette semaine à Chatellerault, je crois que je vais en penser la même choses!!

Nat (et Richard) 08/04/2013 21:08

Ah la cathédrale de Tours et la tombe des enfants d'Anne de Bretagne de Michel Colombe... La route de Saint Jacques est peuplée de merveilles pour moi !
Et après la pluie, le beau temps ! Si ! Si ! c'est pour bientôt !

Pierre-Guy 08/04/2013 21:37

En m'arrêtant dans la cathédrale j'ai pensé à toi.

C+E 08/04/2013 20:34

Avant hier à l'agonie et aujourd'hui en pleine forme après 35 km, si je compte bien !
La visite Anne-Marie aura été bénéfique. A moins que... Elle ne t'aurait pas ravitaillé en autre chose que de la crème et de l'élastoplaste ? Tu marches comme un (Michele) Ferrari et tu te rends en Espagne, as-tu RDV avec le Dr Fuentes ?
Une supplique, quand tu t'arrêtes pour te soulager, ne choisis pas un arbre à l'essence rare...
On t'admire vraiment... plus de deux mois sans pinard c'est pas humain !
Bon vent ! Euh pardon, bonne route !

Pierre-Guy 08/04/2013 21:39

Comme tu dis c'est pas humain...en traversant Tour je me suis même arrêté pour acheter une bouteille de Gatorade, c'est dire si c'est pas humain!!